Contre toute attente

J’attends

J’attends que ça passe

J’attends l’heure

J’attends que ça se pointe

J’attends que l’heure de pointe se passe

J’attends que plus rien ne me désappointe

J’attends

Le long d’un parc

Un poste d’attente

Un poste d’observation

Deux êtres se croisent

La blanche ride, la barbe profonde, le pas aidé

2 cannes dans chaque main, un dernier printemps

Il regarde le chemin devant lui, celui derrière aussi

Ne voit pas cette trop jeune pédaleuse

Oscillante, vacillante, juste heureuse

Le vieil orme, la jeune figue

Le vieux fugue, la jeune file

Contre toute attente

Je fugue et file

Publicités