Effet miroir

Un jeune couple s’approche du taxi et je suis agréablement surpris de reconnaître l’une d’elles. Même si ça fait plus de deux ans que je ne l’ai pas raccompagné, elle n’a pas changé d’un iota. Le même look “2 Tone” chemise blanche, bretelles noires, même coupe de cheveux à la garçonne, les mêmes anneaux au sourcil gauche, le même regard franc et doux, je remarque également qu’elle porte toujours une bague au pouce.

Il y a plusieurs années, elle était monté à mes côtés un doux soir d”été. Pendant que ses amies s’agitaient sur la banquette arrière, elle restait tranquille à mes côtés observant ma façon de conduire. Roulant vite comme je le fais la plupart du temps, elle semblait apprécier. Je me rappelle dans le tunnel Ville-Marie, j’avais sorti mon bras de tout son long pour faire danser ma main dans le vent. Elle avait fait la même chose. À la fin de la course, elle m’avait demandé mon numéro et la semaine suivante elle me rappelait pour que je retourne la chercher.

Entre ses virées nocturnes et son travail de chef dans divers restaurants, j’ai dû la raccompagner une bonne douzaine de fois. Nos discussions restaient laconiques, mais une sorte d’appréciation mutuelle s’était insinuée malgré le peu d’affinités communes.

Ça arrive. Des êtres diamétralement opposés qui se reconnaissent, qui s’estiment sans calcul.

La dernière fois qu’elle avait grimpé dans mon taxi, elle était particulièrement soûle. C’était une des rares fois fois qu’elle ne ramenait pas une de ses conquêtes chez elle. Elle m’annonçait qu’elle partait poursuivre sa formation en cuisine dans des restaurants en France et nous nous étions serré la pince comme deux vieux amis.

Parfois, j’avais une pensée pour elle lorsque je passais près d’où elle habitait, où elle travaillait puis peu à peu elle est sortie de mon esprit jusqu’à ce soir.

– Hey! Long time no see !? Comment ça va?

Elle me regarde longuement et je suis confus de constater à quel point elle ne semble pas me reconnaître du tout. Voyant mon malaise et celle de sa compagne, elle sourit de toutes ses dents et elle me dit que je la confonds sûrement avec sa soeur jumelle.

Je reprends la route dérouté par cette incroyable coïncidence et je roule en écoutant la conversation de mes passagères qui reprennent où elles avaient laissé avant d’embarquer.

Pas besoin de mon miroir pour constater la ressemblance, j’ai droit à un copié-collé, à un déjà-vu coup de dés.

Songeur, j’écoute la conversation et roule jusqu’à l’intersection demandée. Au moment de régler, je me tourne vers la jumelle qui me donne quelques nouvelles brèves de sa soeur. Je lui demande de la saluer de ma part en sachant intérieurement que je le ferai de vive voix un de ces soirs, au hasard de la route.

Advertisements

5 réflexions sur “Effet miroir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s