Transport Lunaire

Avec cette belle conjoncture jeudi de paye et pleine lune, je ne risque pas de m’endormir cette nuit. J’aurai beau tourner en rond dans n’importe quel quartier, je vais avoir droit à mon lot de clients que la lune affecte. Sur la route, on voit qu’il y a quelque chose de différent. Il y a de la fébrilité dans l’air des pneus. Entre les « touristes » qui occupent toujours trop d’espace et les perpétuels cratères des rues de la ville, ça roule beaucoup plus vite. Sur l’accélérateur on sent la pesanteur. Les chauffeurs sont plus baveux, les autres plus nerveux. Le code de la route s’est assoupli, c’est clair, l’astre nuit.

Je vais aussi avoir droit à mon lot de clients qui dépensent leurs chèques. Quand la paye rentre, l’argent sort. Un autre des ces cycles immuables. Dès que les bureaux du centre-ville se vident, les centres d’achat se remplissent. C’est-tu ça qu’on appelle le principe des vases communicants? Parlant de liquide, ça devrait être également papire pantoute dans le joyeux monde heureux des cinq à sept, à huit, à neuf… Entre les sacs de mes magasineurs et le vidage de sac de mes verbo-moteurs, je ne risque pas de manquer d’attractions.

Déjà pas mal allumée, on dirait que la faune nocturne montréalaise s’exacerbe ces soirs-là. Les sens s’éveillent, les manies s’animent et la lune laisse les insomnies faire. Les bars vont s’emplir d’aventureux en quête de corps célestes pour finir la nuit, pour changer de vie. Ailleurs cette vie va simplement suivre son cours. Sans grande révolution, sans gravité. Une mer de tranquillité.

Ce que j’aime le plus pourtant dans ces nuits de pleine lune, c’est d’en observer le mouvement dans le ciel de la ville. Elle rythme la nuit de la plus belle façon qui soit. Quelle joie de l’apercevoir dans la perspective des rues danser entre les immeubles. Quel spectacle elle nous offre quand le soleil couchant joue avec elle.

La lune affecte sans doute certains de mes passagers. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est que celui qui les conduit est aussi gravement atteint ! 😉

Publicités

14 réflexions sur “Transport Lunaire

  1. Les gens sont complètement fous à la pleine lune. Qu’est-ce que ça doit être chez les chauffeurs de taxi! Heureusement, ça te donne du carburant pour ton blogue…

  2. J’étais justement en train de suivre un de ces corps célestes pour m’apprêter à avoir une bonne insomnie jusqu’à ce que mon prédécéceur dans la cage d’escalier recoive une bouteille par la tête. Je dû alors quitter ma très chère acompagnatrice afin de secourir à mon ami en détresse pour finalement passer la soirée dans les urgences de Montréal…Damn those fullmoon party are wild!!! J’aurais aimé que ce soit toi qui nous emène à l’hopital!

  3. bé t en forme mon léon!ca t’as fait du bien tes vacances… tes textes ont retrouvés leur jeunesse et leur fraicheur…hummm… qu’il est bon de humer l’air du large.;-)ciao mon léon

  4. La seule fois que la lune m’a vraiment affectée, c’est le soir où un ami est carrément « viré su’l top », y s’est mis à chercher l’engueulade avec tout le monde, la police a même été appelée. Lui, celui qui avait toujours été full tranquille et sympathique avant. Étrangement, cette nuit-là, je vous jure, la lune était rouge! Vraiment! Rouge « chips au ketchup ». J’ai des fois vu la lune de couleur jaunâtre mais ce rouge, je ne l’ai vu que cette nuit-là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s