Gazons

Cette semaine, mon attaché de presse me lâche un coup de fil pour une entrevue à la télé. Dans ma tête ça dit : Super! Je vais faire le plein de nouveaux lecteurs! La pédale au plancher pour parler de littérature et de l’essence qui anime la blogosphère.

— C’est pour une table ronde. Une discussion à propos de la hausse du prix du gaz.

—…

— Qu’est-ce que je dis à la recherchiste de l’émission?

— Que j’n’ai pas de char pour y aller.

N’empêche que ça aurait pu être drôle. Imaginons la scène :

Une animatrice qui carbure
Un journaliste qui a du galon.
Un représentant des pétrolières avec du sans-plomb dans la tête
Un écolo de libre-service
Moi

Après un rapide tour de table arrive mon tour :

Animatrice : « Monsieur Lalonde, chauffeur de taxi, j’imagine que l’augmentation vertigineuse du prix de l’essence vous concerne grandement? »

Moi décontracté : « Ben là présentement, ça m’affecte pas pentoute, je travaille pas.»

Animatrice dubitative : « Euh oui, d’accord, mais de quelle manière pensez-vous que ça peut affecter l’industrie du taxi? »

Moi ayant l’air de réfléchir : « J’pense que mes confrères doivent être pas mal pompé. »

Le monsieur des pétrolières de l’autre côté de la table en profite alors pour échapper un petit gaz nerveux, l’animatrice quelque peu déconcertée a un sourcil qui se soulève. L’écolo de libre-service attend son tour et le journaliste galonné se racle la gorge.

Moi embrayant en seconde : « Sérieusement, je crois que mes confrères doivent manger leurs bas et si je peux me permettre j’ai bien hâte de revenir manger les miens avec eux. »

Profitant du silence je passe en troisième et enchaîne : « J’pense que c’est une bonne chose que le prix du gaz augmente. »

Le silence serait total ne serait-ce du gloussement de monsieur sans plomb.

Moi passant en quatrième vitesse : « Non c’est vrai! Si le prix du gaz peut décourager le plus de monde possible d’avoir des chars pis surtout des gros 4X4 qui consomment sans bon sens, ça sera toujours ça de pris. Je crois que de plus en plus de gens vont se mettre à changer leurs habitudes, prendre un peu plus les transports en commun puis un peu plus de taxis. Au bout du compte, j’ai le sentiment qu’on va y gagner. Moins de trafic, plus de clients et pu un maudit chauffeur de taxi qui chiale! Que demander de plus? »

Moi sentant que tout le monde veut que je poursuive passe sur l’overdrive : « Les ressources en pétrole s’amenuisent, on fait même la guerre pour s’en procurer. Ne faut pas s’attendre à ce que les prix baissent. Je sais que les automobilistes en ont ultramarre. Tout le monde est au courant que les pétrolières sont de mèche. Elles contrôlent le prix à la pompe. Mais est-ce aux grosses compagnies qu’il faut s’attaquer ou à nos habitudes en tant que consommateurs? Je vous le demande? »

Animatrice sur le neutre : « Passons à la pause. »

Pendant qu’une publicité de voiture passe sur les ondes, des gens sortent des coulisses pour venir me dire que ça ne va pas du tout! Ce n’est très certainement pas le discours qu’un chauffeur de taxi qui se respecte devrait tenir! Je veux bien m’expliquer, mais monsieur sans plomb et le bobo écolo viennent en même temps prendre ma défense. Pendant que monsieur galon évalue la situation et que l’animatrice replace sa coiffure, j’en profite pour filer côté jardin et pars déjeuner sur l’herbe.

Publicités

19 réflexions sur “Gazons

  1. Tu aurais du y allé, ça aurait fait de la bonne télé du moins… tant qu’a parler d’une situation sur laqu’elle on a aucune controle aussi bien s’amusé un peu !!

  2. La meilleure façon de faire baisser le prix de l’essence, c’est de cesser d’en consommer…La hausse du prix de l’essence ne serait pas aussi honteuse si, au moins, c’étaient les gouvernements, et non les compagnies pétrolières, qui s’en mettaient plein les poches. Les profits serviraient à rénover des écoles plutôt qu’à payer des gros bonis à des CEO américains…

  3. Quel  »post »!!j’ai vraiment tripper sur la façon dont tu as utilisé les mots. Tout est parfais, tout tout tout… La créativité, le choix des mots, les clins doeil aux expressions. Bravo, je crois sérieusement que ce post la fait désormais partit de mes favoris :)Lache pas le bon travail!

  4. T’es naif Philippe a… Tout le monde s’en met plein les poches. Si le gouvernement impose une taxe et les prix augmentent, les taxes percues par le gouvernement augmentent aussi (a moins que la consommation ne tombe bien sur). C’est tellement facile de tout mettre sur le dos des Americains.

  5. Entièrement d’accord sur le principe , il faut cesser de gaspiller et pour ca faut que ca fasse mal.Malgré ce qu’on en pense les Québécois sont champions gaspilleurs, on est le pire peuple en terme de consommation d’énergie.Et j’aimerais voir leur face « Live », un empêcheur de tourner en rond … j’aime ca

  6. Mais tu as totalement raison. La seule façon de faire baisser le prix de l’essence est d’augmenter les taxes pour créer de bon transport en commun. Les pétrolières vont baisser leur prix pour concurrencer.

  7. hé hé les journalistes ont peu d’imagination… Ils se disent il me faut un chauffeur de taxi, c’est bien un chauffeur de taxi pour parler du prix du gaz. Et puis il faut « équilibrer » le plateau, un professionnel de la route, sûr, il sera outré de la hausse. Bravo pour le discours en tous cas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s