Destin(s)

— Vous Monsieur, êtes-vous plus du genre à croire au destin ou à penser que votre vie est déterminée par les actions que vous posez?

Il inhale profondément une bouffée du joint qu’il s’est allumé. Je croyais qu’il voulait fumer une cigarette quand il m’a demandé la permission. L’odeur qui envahit l’habitacle du taxi est loin d’être déplaisante. Le compteur affiche plus de 40 $. Je suis stationné devant un gros complexe d’appartements bas de gamme dans le fin fond de Pierrefonds. On attend la blonde danseuse que mon client a « cueillie » dans un bar du nord de la ville. Il est trois heures et demie du matin, j’écoute mon passager existentialiste et à mon tour, je m’interroge sur le sens de la vie.

J’aime croire au destin, même si je sais que c’est une piètre excuse pour ne pas trop penser aux actes stupides qu’on pose. C’est peut-être ce que j’aurais répondu à mon client si sa conquête décolorée n’avait pas été aussi prompte à revenir.

On a quitté le fin fond de Pierrefonds, destination: un afterhour de Laval. Ils causaient de tout et surtout de rien. On s’est arrêté sur le bord de la route. Il a tiré un pisse, elle s’est remis du rouge. Ils étaient peut-être faits l’un pour l’autre.

J’ai roulé en pensant au destin.

Publicités

13 réflexions sur “Destin(s)

  1. Heureuse de te revoir en bonne forme littéraire.''J'aime croire au destin, même si je sais que c'est une piètre excuse pour ne pas trop penser aux actes stupides qu'on pose''. Quelle belle vérité.

  2. C'est fou ce qui nous passe par la tête lorsque l'on roule. Beaucoup de philosophes ont dû construire leurs théories et concepts dans un char ;). Beau post en passant.

  3. Le destin, dans ce cas-ci, c'est « qui se ressemble s'assemble » ! C'est tellement vrai que ça finit par nous faire croire au destin, surtout dans les histoires de coeur…

  4. N’ayant pu, malgré mes démarches en ce sens, faire valoir mes droits en justice – j’ai en effet contacté des responsables, des institutions et personne n’a pour l’instant voulu m’apporter son soutien, pourtant nécessaire. Cela a eu toutefois le mérite de faire passer un petit peu mon témoignage – j’ai donc décidé de faire un scandale, le plus énorme possible et c’est pourquoi je fais circuler en masse, où je le peux, dès que je le peux, l’adresse de deux blogs que, pour l’instant, j’ai pu publier à la suite de ces démarches infructueuses, dans l’espoir qu’à force de tapage, cela suscite suffisamment d’interrogations de la part des gens pour que je puisse enfin voir les faits que je relate au moins examinés par la justice et être entendue. C’est tout ce que je demande.http://blog-etc-temoignage.blogspot.com/http://swaplitteraire-nina.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s