Lendemain de veille III

Ce n’est ni l’adresse, ni la destination que je vois lorsque je regarde mon terminal. Ce qui me frappe au premier coup d’oeil, c’est le nom de mon client. Ce nom, c’est aussi le mien! Pendant deux trois secondes, je me demande ce qui se passe? Je songe à une farce d’un des répartiteurs (je sais qu’il y en a quelques-uns qui viennent jeter leurs yeux ici ( je les salue!)). Je me dis ensuite que c’est juste une simple coïncidence. Mais quelles sont les probabilités de ce genre d’adon? C’est avec un sourire niais accroché au visage que je me rends à l’adresse. Je souris d’autant plus qu’on sera deux Pierre Lalonde en route pour l’aéroport.

Quand j’arrive devant l’adresse, mon homonyme m’attend sur sa galerie. J’éteins le moteur, sors du taxi, ouvre le coffre et vais le rejoindre pour l’aider avec ses valises.

— J’pensais que j’m’en venais chercher le chanteur! lui dis-je en arrivant à ses côtés.

— Ouais on me la fait souvent celle-là.

— Je sais ce que vous voulez dire, moi aussi je m’appelle Pierre Lalonde.

L’homme reste bouche bée avec un regard mi-dubitatif, mi-désintéressé. Tout en m’occupant de ses bagages, je me dis qu’il vient de se lever et qu’il n’est pas encore réveillé. Une fois à bord, je le relance en lui disant :

— C’est quand même le temps des vacances hum?

Il rit un peu et m’explique qu’il s’en va rejoindre sa fille sur une plage du Mexique. Il m’apprend ensuite qu’il s’occupe de généalogie. Je comprends alors, que des Pierre Lalonde, il a dû en voir passer un puis un autre. La conversation bifurque sur le premier de nos ancêtres qui a débarqué en Nouvelle-France. On se demande si le chanteur ne vit pas à temps plein en Floride, qu’à l’école secondaire un autre Pierre Lalonde s’emparait de mes notes de bulletin, qu’il en avait côtoyé un à l’école classique.

Le temps s’est courbé et nous sommes arrivés à l’aéroport Trudeau en moins de deux. On s’est serré la main, il est rentré dans le terminal, j’ai réinitialisé le mien en sachant bien que je ne l’entendrais plus sonner avant le lendemain soir. Il a pris la route du Mexique, je suis revenu vers Yul-centre, sans passeport, sans crème solaire.

Cette rencontre fortuite m’a beaucoup fait réfléchir sur la route du retour. J’ai songé aux neuf générations qui m’ont précédée sur ces terres. De l’éphémérité de notre passage ici-bas. J’ai pensé à mon père. Comment les fêtes ne sont plus ce qu’elles étaient depuis son départ? J’ai songé à plein d’autres trucs n’ayant aucun rapport avec les maudits problèmes matériels qui nous assaillent tous. J’ai songé à cette année difficile que je venais de passer, à ce repli sur moi-même.

Chemin faisant, j’ai réalisé encore une fois avec fascination de quelle manière nous étions tous profondément interconnectés les uns aux autres. J’ai pris conscience de l’importance de faire le plein avec les gens qui nous entourent.

Question de ne pas tomber en panne…

Publicités

15 réflexions sur “Lendemain de veille III

  1. Félicitations pour tous . Je suis chauffeur de taxi de nuit moi aussi mais en beauce.J'ai acheter tes deux livres est les ai beaucoup aimée.Tes histoire où tes aventures que tu vis nous les vivons aussi en beauce. J'ai 32 ans et ça fais 4 ans que je suis proprio de mon taxi est j'adoore ça. BRAVO,BONNE ANNÉE

  2. Salut Pierre Léon,Moi aussi il y a plusieurs années, je suis arrivée à une caisse dans un magasin Sears pour découvrir une femme qui portait le même nom que moi… Elle a regardé le nom sur ma carte de crédit et on est parti à rire! Totalément débile! Bonne journée à toi…

  3. J'ai aussi connu via le web un type qui portait le même nom que moi. Un flic simonac ! À la retraite dans le 450. Mais très sympa. il est même venue me saluer au salon lors du décès de ma mère ya 18 mois. Drôle parfois la vie !

  4. très bel article. C'est très drôle car tout récemment, je faisais un calcul rapide pour savoir j'étais la quantième génération sur cette terre; pour conclure que je faisais partie de la 10e génération. c'est tellement peu ! Le pays est si jeune! En parlant d'être connectée, je lis un très bon livre en ce moment : "Connected. The surprising power of our social network and how they shape our life". Très inspirant. Il a changé ma façon de voir le monde ce livre. Tout simplement.

  5. Je viens de découvrir le commentaire que vous avez fait sur mon voyage dans votre taxi pour aller à l'aéroport. Intéressant!Il y a effectivement un grand nombre de Pierre Lalonde sur ce site de généalogie. Voici ma fichehttp://www.nosorigines.qc.ca/GenealogieQuebec.aspx?pid=64784Vous pouvez peut-être y retrouver vos parents ou grands parents et y ajouter votre nomBonne nuit!Pierre Lalonde de retour du Mexique

  6. merci Pierre-Léon!je découvre votre blog et c tt simplement magnifique de découvrir votre universdifficile de regarder le chauffeur de taxi avec le même oeil désormais..bonne année à vous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s