Mauvaises Conditions Atmosphériques

En début de soirée j’ai eu droit à un cas lourd… Je suis au de coin St-Laurent et de Laurier attendant que la lumière change au vert quand s’approche de l’intersection un homme énorme. C’est à peine s’il lève le bras mais de la manière qu’il me regarde ça fait pas de doute qu’il veut que je m’arrête. La première chose qui me vient en tête est : « Comment il va entrer dans mon taxi celui là ?  » L’homme n’est pas seulement d’une grosseur épouvantable, il est aussi très grand et quand il ouvre la portière, je m’empresse d’avancer le siège avant au maximum pour qu’il ait un peu plus d’espace. Il arrive difficilement à se hisser à bord et je sens la voiture pencher de son bord. J’espère que la suspension de ma petite Malibu va tenir le coup. Alors que je me tourne pour le saluer et lui demander où il va, je suis assailli par une odeur épouvantable. Holy fucking shit !! Je me retourne aussitôt avec une forte envie de vomir. Juste d’y repenser ça me dégoûte. L’homme a du mal à respirer, il est en sueur et c’est haletant qu’il me dit où il veut aller. Je remercie dieu que ce ne soit pas trop loin. Toute la voiture se remplit d’une puanteur hallucinante. D’une âcreté à faire fondre les poils de narine. D’ailleurs je respire par la bouche tout le long de la course. Je dois faire attention de plus pour ne pas frapper de nids de poule de son côté, je briserais assurément un amortisseur. Quand je suis aux feux de circulation j’ouvre ma vitre pour respirer un peu d’air frais. Je ne dit rien et essaye de ne pas trop montrer à l’homme que je suis sur le point d’être malade tellement il pue. Mais je cache mauditement mal mon jeu… Il doit bien savoir qu’il empeste cet ogre ! Je comprends bien que cet homme souffre de sa condition mais bordel de merde c’est pas une raison pour faire souffrir les autres ! Après m’avoir payé sa course et s’être extirpé tant bien que mal du véhicule, j’ai ouvert toutes grandes les 4 vitres du taxi pour effacer les remugles que l’homme a laissé derrière lui.
C’était peut-être mes muqueuses, mais tout le reste de la nuit j’ai eu l’impression que ça sentait encore. Pour m’en convaincre j’ai raconté ma mésaventure à quelques clients pour qu’ils me rassurent à propos des « conditions atmosphériques » à l’intérieur de l’auto. Et vous? Trouvez-vous que ça sent encore bizarre?

Publicités

15 réflexions sur “Mauvaises Conditions Atmosphériques

  1. Hi Lé!Je connais quelques personnes qui travaillent dans le systême de santé (Orwellien, on parle du systême de soin aux malades) Quelques unes m’ont raconté qu’en cas d’obésité morbide, les gens ne sont même plus capable de se laver complètement. Essaie d’imaginer ton client dans une douche, qui se frotte partout partout, les pieds aussi… ;-(Je trouve cela tristement pathétique, ça m’inspire plus de compassion qu’autre chose. Remarque que c’est pas moi qu’il l’aie senti close contact dans ton cab… 😉

  2. C’est dans ces temps-là qu’on aimerait travailler dans les environs du nom de ton char (Malibu) pour pouvoir garder la décapotable ouverte.Il faut souhaiter que le gars aille bien, pauvre lui.Pas juste une question de souplesse et de pas pouvoir se rendre à tous les endroits, il y a l’énergie aussi de le faire (ça en prend beaucoup quand on est plus gros, j’en sais quelque chose)… et plus de peau = plus de pores donc plus de sueur… et finalement, une bonne couche d' »isolant » veut dire avoir plus chaud, ça veut dire suer plus. Donc bienvenue les odeurs.

  3. j’ai travaillé un été de temps dans un dépanneur…des gens qui toussent, morvent, te tendent l’argent avec la main toute dégueulasse, qui pue la tonne, la pisse, et tralala et toi qui vire vert…on dirait que c’est toujours dans ce temps/là qu’ils ( ou elles) trouvent jamais leur change, ou oublient leur nip o.0

  4. Salut chère Bucheronne. Absolument d’accord avec toi. Ça doit pas être drôle tous les jours pour ce mastodonte. Le but de mon texte n’était pas de le clancher juste parce qu’il est gros et qu’il pue mais simplement pour décrire ce à quoi mon job m’expose parfois…Peut-être manquais-je de recul face à mon sujet ? ;-)Bonne fin de semaine…

  5. Ah seigneur, je te comprend tellement! Il m’est arrivée une histoire semblable dans le métro aujourd’hui. Il y avait un itinérant et ça empèstait tellement que j’ai du changer de vagon… horrible!

  6. Et que moi que je te comprends donc ! Je suis coiffeuse, et c’est pas pour dénigrer personne, mais des fois je pense que le mot hygiène n’a pas la même signification pour tout le monde… Et quand le client n’a pas une tres bonne odeur corporelle, et que je suis minimum 30 minutes a lui « jouer » dans tête…Ouff ! Respirer par la bouche je connais, mais le pire c’est qu’après j’ai l’impression que ca goûte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s