Sergio le Frigo

Ça faisait quelques années que je n’avais pas travaillé un lundi et j’ai vite compris pourquoi. Après trois heures sur la route j’avais 15 piasses de fait ! Mais bon je m’énerve pas avec ça, j’vais sur le poste 74 jaser avec Normand, j’arrête à l’appart me faire une bonne bouffe, un bon café et je retourne sur le poste avec un vieux Série Noire que je voulais me retaper depuis longtemps : Nada de Jean-Patrick Manchette.

Les heures et les chapitres passent, ponctués par quelques clients qui ne vont jamais très loin. Alors que le complot se met en place et que les anarchistes sont sur le point de kidnapper l’ambassadeur américain à Paris, un skinhead s’installe sur la banquette à mes côtés.

– Peux-tu m’amener aux Foufounes Électriques man?
– Pas de trouble, y’a tu de quoi de spécial là à soir?
– Non, non mais mon chèque de B.S. vient de rentrer pis j’ai soif.

J’avais oublié que c’était le tournant du mois et qu’à cette heure-ci, le bonheur social se distribuait dans les guichets automatiques. Sur la route nous amenant au temple de l’alternatif montréalais, j’échange avec le rasé quelques histoires de beuveries foufounesques et lui demande s’il connaît Sergio un des doorman.

– Ouain yé correct. Lui au moins y’essayes pas de te casser un bras quand il te sort sul cul !
– Hahaha! Tout à fait lui.

J’ai connu Sergio lors d’une tournée avec le groupe français Molodoï dans lequel chantait l’ex-chanteur des Bérurier Noir. Ces derniers lors d’une tournée précédente avaient subit l’attaque d’un groupe de skinheads néo-nazi et pour des questions de sécurité, la petite maison de production pour laquelle je travaillais à l’époque avait fait appel à quelques armoires à glace pour dissuader ces crétins lobotomisés. Les Panaméens avait baptisé Sergio: Le frigo. Une froide évidence.

Dans une tournée avec un groupe rock, y’a toujours quelque chose qui cloche, qui accroche. Mais lors de celle-ci on aurait dit que tout tombait en place. La réponse des kids en région super bonne, y’avait une énergie et une magie que je n’ai jamais eu l’occasion de revivre. Mémorable. Sur l’album qui a suivi, Molodoï nous offrait la pièce « Au Québec » où il est question de « Nègres blancs d’Amérique » et de quelques individus dont entre autres : Sergio et un certain Léon sur lequel je tairai tout ! 😉

J’arrive donc devant les Foufs avec mon skin assoiffé à me remémorer ces souvenirs lorsque qui je n’aperçois pas sur le trottoir devant le bar?

– Hey! Sergio le frigo! Comment va?
– Hey salut mon Léon !
– Cybole ! Qu’est-ce tu fait encore icitte! Tu pourrais être le père de la plupart de tes clients !
– J’comprends! Pu moyen d’en sortir un dehors sans qui s’plaigne à la dpj !
– Hahaha. Tu fera attention à celui que j’viens de te dropper, y’a les bras sensibles.
– Ouain c’est un régulier, il connaît les marches par cœur. Pis toé quoi de neuf?
– Ben comme tu vois, toujours sua route. Y’a des affaires qui changent pas. Maudit que j’aimerais récupérer toute le cash que j’ai dépensé icitte!
– Héhé tu pourrais t’acheter un bungalow!
– Haha mais si t’embarquais on pourrait s’payer un triplex!
– Ouain un astie d’beau a part ça !

On a continué de délirer pendant quelques minutes. Quelques minutes chargées d’années. Échange de bons procédés parqué en double sens.

– Salut vieux! Fais attention à toi…

Publicités

10 réflexions sur “Sergio le Frigo

  1. Y’a toujours des bons souvenirs à raconter des Foufs !!! Le seul mauvais: J’ai passé une partie de mon après-bal pour rentrer au show de Cryptopsy. On était deux à ne pas avoir l’âge, alors on a attendu deux heures sous une pluie averse pour avoir… un CD !!!J’étais heureux pareil !!!!

  2. Oh wow… J’suis jeune, mais des souvenirs comme ça, j’en ai quand même beaucoup. J’ai vieilli trop vite… J’ai tu déjà été jeune? Reste que les rares fois où j’ai été une jeune fille trippeuse, qui se souciait de pas grand chose… Ces souvenirs là sont mémorables! Merci, Léon!

  3. C’est toujours le fun de revoir qqun et de reparler comme si ça faisait seulement 2 semaines que l’on ne s’était pas vu. C’est bcp mieux que des regards fuyants et des réponses mal à l’aise et polies qu’on échange avec de vieilles connaissances qu’on a pas si connu finalement. Hehe.

  4. c’est drôle on est en phase sur les thématiques ce soir…j’ai passe une soirée avec des amies que je n’avais pas vues depuis très longtemps…tres très longtemps…et on n’a pas arrêté de parler de nos souvenirs d’enfance…c’etait ben le fun…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s