Doubles Allongés

J’ai retrouvé la route en même temps que la saison.

La porte du garage s’ouvre juste quand j’arrive et je tombe face à face avec le mécanicien. Je lui serre la pince.
Dans le bureau du fond, le patron semble quant à lui à prendre avec des pincettes. Une dizaine de trousseaux de clefs sont accrochés au mur. Les chauffeurs ne se bousculent pas pour la nuit du lundi.

Je ne m’attends d’ailleurs pas à grand-chose quand je prends la route. Mais je m’en moque, Montréal m’a manqué et dans cette neige, elle s’illumine d’une manière magique. Elle m’allume merveilleusement.

L’heure de pointe est infernale. Les rues se font de plus en plus étroites, les déneigeuses s’en mêlent, les « saleuses » aussi, ça met du piquant sur la route.
En fait de courses, j’offre à mes clients des doubles allongés. Va falloir attendre jusqu’au milieu de la soirée avant que ça se tasse.

Mon taxi est chaussé sur des pneus à neige flambant neufs. Je ne pouvais demander mieux pour jouer dans cette neige. Rien de tel qu’un petit dérapage contrôlé pour calmer un client qui s’impatiente. J’attends quand même d’être seul au volant pour m’amuser vraiment. La route ne m’inquiète pas. Ne suffis que quelques heures derrière le volant pour savoir comment réagit la voiture. J’adore la conduite hivernale, c’est un challenge qui brise la routine.

Il faut cependant ouvrir l’oeil et redoubler de vigilance. Et se boire quelques doubles allongés…

Publicités

13 réflexions sur “Doubles Allongés

  1. Dommage qu’on est plus de traction arriere, ca c’étais le bon vieux temps faire dansé le cul et l’amener a la limite avant de faire un 360 degré.Virer gauche droite gauche droite en bracant contre braqué et savoir peser sur le gaz au bon moment.A nostalgie d’adolescence quand tu nous tient.

  2. Et tu écouterais quoi, disons, sur cette route nouvellement blanchie ?On se le demande chez moi, pour constituer la première trame sonore officielle des blogues. Tu viens ajouter ton choix ?

  3. Je seconde macha25, la conduite hivernale, quel plaisir ! Quand j’étais petite, on allait faire l’épicerie en famille (j’habite en campagne et on allait au supermarché une fois par semaine). Pendant que maman fesait le marché, nous on restait avec papa dans la voiture (une dodge 68) et on fesait des «U» dans le parking…. Encore aujourd’hui, quand je vais faire des courses l’hiver, je fais un petit «U» dans le parking… Maudit que c’est l’fun !!!

  4. Bon sang mais qu’est ce qui m’a pris d’ouvrir ce Blog, je viens de me taper toutes vos bafouilles depuis son ouverture. Heureusement que je ne suis pas payer au rendement. Je trouve généralement les blogs d’une profonde nullité, mais vos tranches de vie m’ont placé derrière le volant d’un taxi traçant dans les rues nocturnes de Montréal. Je dois même reconnaître qu’en suivant certaine de vos descriptions je me suis aussi retrouvé client pas toujours très frais sur votre banquette arrière. Sympa de nous faire partager cette expérience. Bonne route!Dongguan, China.

  5. Comme toi, j’adore la conduite d’hiver. Je crois avoir le crontrôle de l’auto, le problème est de se contrôler soi-même, être patient. Et oui, Montréal est merveilleusement beau sous une neige fraîche, le tout mérite une marche à chaque fois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s