Acrimonies-de-poule

La femme est dans un état d’énervement avancé. Elle veut que je me rende le plus vite possible dans NDG. Évidemment, l’heure de pointe bat son plein et peu importe la route que je prendrai, ce sera toujours trop lent pour la retardataire. Faut la comprendre, elle vient d’éclater un pneu dans un nid-de-poule, elle a du payer le plein prix pour garer sa Mercedes dans un endroit où elle ne se la fera pas voler et comme si ce n’était pas assez, aucun taxi ne passait par là au moment approprié. Quelle poisse!

Elle empeste le parfum que je devine cher et qui me le rend encore plus détestable. Elle porte des bagues et des vêtements qui doivent valoir le prix de mon taxi. A priori, je n’ai pas trop de sympathie pour ses déboires, mais comme les nids-de-poule et moi c’est pas la joie, je reste ouvert aux déconvenues de la pourvue. Je la réconforte dans son antipathie des employés de la voirie, l’encourage dans sa montée de bile contre les ouvriers de la ville et suis toute oreille aux amertumes de la dame face au bitume, au macadam.

Les rues de Montréal n’ont rien à envier à celles de Bagdad j’ironise. Ça, c’est sûr! Qu’elle me répond sans mûre réflexion. Dans sa tête, ses problèmes n’ont certainement rien à voir avec ces minables du tiers monde. Je lui prête peut-être des intentions malveillantes, peut-être pas. Pour détendre l’atmosphère remplie de smog du bouchon circulatoire dans lequel nous stagnons, je lui raconte une anecdote.

Je suis stoppé à une lumière de circulation et le boulevard s’est réduit à une voix parce que les cols bleus repeignent les lignes blanches délimitant les coins de rue. Profitant de cet arrêt prolongé, j’ouvre ma fenêtre et demande à l’employé dont la description de tâches semble bien définie:

– Eille! Combien ça prend de peinture pour remplir ça un nid-de-poule?

– (…) Accompagné d’un air bête.

– Bonne soirée! Ai-je répondu en clenchant en slalomant entre les trous jusqu’à l’autre série de cônes orange.

Ma cliente n’a pas ri non plus. Pourtant, je trouvais ma boutade plutôt drôle. Enfin bref.

J’ai fini par me débarrasser de ma bourgeoise retardée et poursuivi mon rodéo urbain. J’ai fait quelques clients jusqu’à ce que j’éclate à mon tour un pneu dans un cratère que je n’avais pas vu, concentré à éviter celui qui le précédait. J’ai mis la roue de secours et ramené le taxi au garage. J’ai pris à mon tour un taxi et abusé le chauffeur en chialant ma rage sur les ratés de l’asphaltage.

Publicités

31 réflexions sur “Acrimonies-de-poule

  1. Veux-tu bien me dire pourquoi on apelle ça encore « nid-de-poule »? C’est maintenant des cratères (allo la poule lol!)Je suis certaine qu’entre nous et le tiers-monde, les routes sont identiques. Je suis allé dans l’Ouest canadien en voiture et étrangement, c’est juste au Québec que ça fait dur sur les routes!

  2. Ça n’a aucun sens !!! Des pneus qui éclatent parce que la route a des trous partout !! Qui paye pour ça ?? Il me semble qu’on paye pour le réseau routier avec nos taxes et impots… ça m’enrage

  3. Toujours aussi marrant! Tu sais, ya des gens qui sont simplement « pince sans rire » et t’en a d’autre qui étaient juste pas là quand l’humour est passé. Cette dame comme beaucoup trop de gens, sont d’autant plus marrants de ne pas sembler comprendre ou de tout simplement rien trouver drôle…mais bon elle devait être submergée dans ses malheurs…;)

  4. La déconvenue de la pourvue; C’est quoi une pourvue? Larousse 2006 et Robert 2005 sont muets. J’ose une interprétation pas évidente Pourvoyeuse; Pas certain. Belle anecdote pareil.

  5. C’est vrai que les rues à Montréal sont très mal entretenues, mais je suis tanné d’entendre que c’est à cause de notre climat nordique… j’ai lu que le système routier de la scandinavie est meilleur que le notre, pourtant il fait aussi, ou sinon plus, froid qu’ici.

  6. Les routes de la Scandinavie sont en meilleur état, d’après ce que j’ai vu mais dans l’ensemble, il fait moins froid qu’ici, sauf peut-être dans le Nord de la Norvège. En Suède, il est interdit de mettre du sel sur les routes, car cela endommage trop la chaussée… De plus, les gens utilisent beaucoup moins leur auto et je n’ai jamais vu de bouchon de circulation. Et pour ce qui est de la dame pressée, eh bien à chacun ses urgences!

  7. Ben voyons….les nids de poules font autant parti de la vie qu’un bouton dans l’front le jour de nos noces…….on peut rien faire.La MADAME avait peut-etre une « date » avec son amant, il n’avait qu’une heure a lui consacrer…il restera 5 min…s’il l’a attendue.Combien ca prend de temps a secher un nid de poules rempli de peinture.Souriez….il pleut icictt

  8. Hey Leon,pas rapport, c’est juste pour annoncer ma vente de garage samedi le 5 et dimanche le 6 mai. Plus de 2000 disques a $1., magazines rock, posters, affiches 60’s 70’s, cossins etranges, etc….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s