Tourner en rond

(…)

Avec le recul, je me rends compte que le métier de chauffeur de taxi et celui d’écrivain ont beaucoup en commun. Dans un cas comme dans l’autre, il faut passer beaucoup d’heures à tourner en rond. Le passager, comme l’inspiration, se fait attendre parfois longtemps. Dans un cas comme dans l’autre, il faut faire avec la solitude inhérente. Dans un cas comme dans l’autre, il faut être passionné.

Avec un passager à bord, le chauffeur de taxi se doit de prendre le chemin le plus rapide entre le début et la fin d’une course. Mais la ville et la vie font en sorte que les détours sont inévitables. Qu’en est-il de l’écrivain? Quel trajet doit-il prendre? Quelle est la destination? Quels détours tortueux est-il obligé d’emprunter? Ce livre se veut le début ou la fin du parcours? Et si la réponse se trouvait dans l’errance?

Ces questions vont continuer de me tourner dans la tête.

Décembre 2006 – Un taxi la Nuit p.233

Publicités

7 réflexions sur “Tourner en rond

  1. Ecrivain de taxi?C’est un peu du TatiC’est la courseEt c’est l’attenteLa panne l’espéranceLe paletot de Monsieur HulotEt les rimes à la grande OurseComme écrivait Rimbaud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s