Ondes Porteuses

J’attend devant une adresse qu’on vient de me donner sur la radio-taxi. Je me demande un instant si mes clients ne sont pas déjà partis, mais comme je ne vois pas de traces de pas sur la neige qui vient de commencer à se répandre sur le sol, je ne m’inquiète pas. En fait ça me donne deux secondes pour relaxer un brin dans cette veillée de fou. C’est le festival du bras dans les airs ce soir. Même pas le temps d’arrêter pour manger.

De l’appart’ sort une grande rouquine qui me salue et me demande de l’amener dans le Mile-End. Je démarre le compteur et c’est parti! Elle me demande d’aller prendre le pont des Seigneurs et je m’exécute. À son attitude je vois bien qu’elle n’a pas vraiment envie de faire la conversation et ça m’est égal.
Je monte alors un peu le son de la radio qui est sur Bande à Part. J’aime bien l’éclectisme de ce show, mais je comprends aussi que ça ne puisse pas faire l’affaire de toute ma clientèle. De fait on tombe sur une pièce assez bizarre, très musique actuelle, pas mauvais, mais assez « noise » mettons. Je m’apprête alors à changer de poste quand ma passagère s’écrie : « Don’t change it! Its my boyfriend’s musik! »

On est tout les deux stupéfaits par ce hasard incroyable. Elle sort d’une fête avec des amis pour aller rejoindre le mec qu’on écoute à la radio. Et pour tout dire, je n’ai pas l’impression qu’il doit être sur les ondes très souvent. Là l’onde a fait son petit chemin jusqu’à la belle qui n’en revient toujours pas. Quand la pièce se termine je lui dis qu’elle doit vivre une bien belle histoire d’amour pour qu’elle reçoive des messages de cette intensité.

Elle ne m’a rien dit, mais m’a souri tendrement en mettant une main sur son coeur…

Publicités

17 réflexions sur “Ondes Porteuses

  1. oui, moi aussi comme Marchello, les coincidences, les hasards, m’intéressent, aussi j’ai aimé ta phrase sur le fait que ce qu’elle vivait devait être fort pour recevoir ce « message mélodique ». c’est comme ouvrir un livre et y découvrir ce à quoi on réfléchit justement… comme si les étoiles s’alignaient… et les coincidences dont on rêve comme celle que j’imagine depuis que je te lis, être en auto, regarder le taxi à côté et reconnaitre Pierre Léon et le saluer d’un merci souriant ! péesse : j’ai hâte d’acheter ce livre – que les muses continuent d’être bonnes pour toi !

  2. Bon ben ça m’a prit un bout, mais j’ai fini par tout lire… Félicitation! Passer du virtuel au réel, même si vos mots résonnent la réalité et que le concret de la vie parait souvent très fade en comparaison, c’est quand même quelque chose!Vous allez rejoindre mes ti-zamis dans ma bibliothèque, céssur!Patrick Lemay

  3. Ça me fascinne toujours des histoires comme ça ou celle de personnes qui en trompent une autre et puis que … N’ayant jamais été en couple j’ai l’impression de regarder une autre planète à l’aide d’un téléscope en lisant ces tranches de vie qui me font sourire comme celle-ci ou qui me rendre triste comme celles de tromperie.

  4. C’est quand même une meilleure rencontre qu’un saoulon qui rentre d’un bar… J’me demande toujours c’que pensent les chauffeurs de taxi qui travaillent vers 3h du matin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s